• geberoze

Les sculptures Ujaama

Le premier à sculpter un tronc creusé tout autour pour dégager des silhouettes masculines dressées a été Roberto Yacobo Sangwani. Il a appelé son oeuvre "Dimoongo": pouvoir de la force. Selon lui, elle représentait un champion de lutte porté par ceux qu'il avait défaits.

En 1967, après la déclaration d'Arusha qui instaurait en Tanzanie le socialisme à l'africaine ou Ujaama, mot swahili qui désignait la famille élargie, une exposition a été montée par le départemen de la culture. Il fallait donner un titre à chaque pièce et Ujaama a été préféré à "dimoongo".


Le genre a évolué. La silhouette dominant la sculpture n'est plus obligatoirement un homme. Ce peut être la représentation d'un ancêtre et tout en bas, on trouve un personnage qui est un pilier symbolique sur lequel repose la famille, la mère, par exemple.


Les arbres de vie peuvent être compacts: les personnages paraissent collés au tronc. Ou bien, le sculpteur peut réaliser des plateformes superposées sur lesquelles se trouvent ses figurines ou encore, il creuse le centre du tronc et donne à sa composition l'aspect aéré d'une dentelle de personnages dans diverses positions, assemblés de façon variée.

Dans tous les cas, le sculpteur doit concevoir une composition complexe qui doit impérieusement être équilibrée.



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

0633257851

©2019 by Collection Berreby. Le peuple Makonde et autres ethnies.. Proudly created with Wix.com