• geberoze

Les sculptures Mawingo

Le troisième type semble être le résultat d'une évolution des précédents, les corps devenant de plus en plus stylisés et le spectateur étant de plus en plus sollicité pour remplir mentalement les vides.

C'est, disent les Makondé, comme les nuages au crépuscule quand apparaissent des fantômes.

Cette description poétique désigne des sculptures dont les formes sont lisses et où les détails sont omis. Une tête aura plus ou moins la forme d'un oeuf et les traits du visage ne sont pas marqués. Les sculptures de M'Balale ou de Martin Sukarango (ci-contre) sont un bon exemple de ce genre qui tend vers l'abstraction pour les spectateurs que nous sommes mais qui est une stylisation extrême des shetani.


Les artistes choisissent leur bois avec soin, jouent avec les nuances du brun au noir et donnent un beau poli à l'oeuvre achevée.










sculpture de Martin Sukarango

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

0633257851

©2019 by Collection Berreby. Le peuple Makonde et autres ethnies.. Proudly created with Wix.com