• geberoze

Le corps support de création

Les scarifications étaient un signe d'appartenance devenu un motif de fierté. Les enfants étaient marqués de scarifications entre 8 et 10 ans. Chacun choisissait son dessin, pourvu que les signes de reconnaissance y figurent.


Le labret était un bijou comme l'anneau dans les oreiles. Il était placé au dessus de la lèvre supérieure des filles vers 13 ans, impérativement avant le mariage. Le trou percé était progressivement agrandi avec des bâtonnets jusqu'à la taille requise. Alors un labret était réalisé avec le "tour" makonde et fixé.


Il avait un caractère esthétique et identitaire, dissuasif à l'égard de ceux qui auraient convoité les femmes makonde, en particulier les marchands d'esclaves arabes.

C'était aussi un langage. Les femmes le faisaient bouger de plusieurs manières qui étaient autant de messages envoyés.





3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout